Requalification de la rue Gabriel Péri

Rue Gabriel Péri : Diagnostic

La rue Gabriel Péri est l’axe majeur d’un réseau de petites rues secondaires, formant un tissu comparable à celui du quartier Championnet, par exemple. On y trouve de petits immeubles d’habitation ancien ou modernes, quelques établissements de loisirs, des locaux artisanaux et associatifs, mais très peu de commerces de proximité et beaucoup de locaux vacants.

DSCF6092-petit

La rue Gabriel Péri est surtout un axe local important pour la vie de quartier, en permettant quotidiennement aux habitants du cours Berriat, de l’avenue Alsace-Lorraine et de l’avenue Félix Viallet d’accéder directement au grand marché de l’Estacade.

C’est sans doute aussi l’une des rues les plus dégradées du centre ville. Ce qui saute aux yeux -l’aspect très minéral, les encombrants déposés ici et là, les poubelles bloquant les trottoirs, la saleté des trottoirs et des façades – n’est qu’une conséquence de l’aménagement actuel de la rue avec 70 à 80% de sa largeur réservée à la voiture, ne laissant subsister que deux trottoirs résiduels de 80 à 130cm.

De plus, les bordures des trottoirs sont très hautes, sans abaissement au niveau des passages piétons, et la chaussée est très bombée.

Image1

Sur le trottoir on trouve : des poubelles, des vélos, des marches, des poteaux, des encombrants, des crottes de chien…

Image2

… mais pas de piétons : eux sont sur la chaussée, y compris les poussettes ! Pas d’arbres non plus, contrairement à l’avenue de Vizille au bout. La chaussée est également très dégradée

Image3

Le manque d’arceaux à vélo est flagrant : ceux présents sont saturés, et au carrefour avec la rue Colbert, il y a des vélos garés sur les trottoirs aux 4 coins du carrefour. Et ceci en dehors des heures de marché !

Ces conditions étant très inconfortables pour une personne valide, a fortiori portant des sacs de courses, il est évident que circuler avec une poussette ou un fauteuil pour handicapé est tout à fait exclu, sauf sur la chaussée défoncée, avec les voitures, et jusqu’au prochain trottoir franchissable…

Il est nécessaire et urgent d’envisager une refonte totale de cette rue, prenant en compte les continuités piétonnes, le stationnement des vélos, l’enlèvement des ordures ménagères, les ambiances et la convivialité, avec une emprise voitures moins gourmande.

Des échanges avec les habitants, les usagers et les services de la ville seront nécessaires pour bien comprendre les besoins, les attentes, les usages de chacun.

 

Rue Gabriel Péri : Proposition pour le Budget Participatif 2016

Face à une situation si critique, il faudrait réorganiser toute l’emprise de la rue de façade à façade, pour mieux accueillir les différents usages. Un tel projet est du ressort de la Commune et de le Métro, dans l’exercice de leurs missions ordinaires et dans le cadre de leurs budgets dédiés.

Mais en l’absence d’un tel projet à court terme, les citoyens et habitants du quartier peuvent proposer des aménagements légers, permettant d’améliorer rapidement la qualité de la rue. C’est dans ce sens que le CCI-B veut saisir l’opportunité du Budget participatif pour formuler une proposition.

Celle-ci consiste essentiellement à reconvertir une dizaine de places de stationnement de la rue Gabriel Péri en y élargissant le trottoir, de manière à y déplacer poubelles, poteaux de signalétique, horodateurs et à y planter des arbres de petite taille (type Prunus) chaque fois que c’est possible (potentiellement 6 arbres).

Place après-st

Les carrefours avec les rues adjacentes peuvent dans le même temps être améliorés par l’élargissement du plateau piéton, ce qui raccourcit les traversée et efface l’obstacle des caniveaux.

Carefour après-st

15 à 20 arceaux à vélos complémentaires sont également mis en place pour répondre à la forte demande environnante, et les potelets métalliques du trottoir ouest sont décalés pour rendre le cheminement piéton plus praticable.

Si cette proposition vous intéresse, venez la soutenir lors du vote, pendant la semaine du 10 au 15 octobre !

 

Je partage sur ...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+