Projet Cœurs de ville, Cœurs de Métropole

Les Conseils Citoyens Indépendants ont été intégrés, à leur demande, dans les dispositifs de concertation autour du projet « Cœurs de ville, Cœurs de métropole » porté par le Métro.

coeurdevillecoeurdemetropole

En effet, ce projet aura un impact important sur les usages et le cadre de vie du centre ville, spécialement sur le secteur du CCIB puisque les secteurs Grenette, Victor Hugo, Championnet et Caserne de Bonne sont au cœur de la réflexion.

Les travaux en cours qui nous ont été exposés en réunion de travail à la Métro, ou en présentation à notre demande au sein de nos plénières, nous semblent globalement aller dans le sens d’espaces publics mieux partagés et apaisés, et rattraper un certain retard historique (les aménagements actuels remontent aux années 1980 pour la plupart, la comparaison avec notre voisine Lyon est cruelle).

Néanmoins, nous soulevons plusieurs questions générales, dont certaines sont étudiées dans les ateliers de concertation :

  • Le plateau piéton ne nous paraît pas assez ambitieux, de nombreuses rues incluses dans le périmètre ne sont pas même « apaisées » (secteur Notre-Dame, secteur Championnet).
  • Nous aurions préféré un plateau piéton continu bien plus lisible, de la place aux Herbes à la Caserne de Bonne, accosté par les parkings du centre et avec un système de transport facile et régulier tout autour. 
  • L’absence de proposition pour le traitement de l’axe Gambetta, qui constitue et restera une coupure dans le plateau piéton (particulièrement au niveau de RueThiers et de Cours Lafontaine/Berriat), nous inquiète
  • Le résultat des données des cueilleurs de paroles montre très clairement que l’attente des citoyens de la métro est celle d’une ville plus agréable à vivre et avec de la végétalisation. Il semble que les efforts ont surtout été portés sur la partie plan de circulation, ce qui semble évident étant donné les conséquences d’un tel projet, mais que du coup les aspects positifs, de végétalisation et de cadre de vie, ne sont ni clairs ni concrets et ne compensent pas l’inquiétude des habitants et des commerçants.
  • Par ailleurs, dans nos recherches nous avons vu qu’il arrivait souvent que la piétonnisation d’une zone s’accompagne d’une hausse de la valeur de l’immobilier. Nous nous interrogeons sur le maintien du caractère des quartiers actuels (comme Championnet et ses boutiques créatives et artisanales) au vu de la majorité de franchises existant dans les rues piétonnes existantes (Place Felix Poulat, rue de Bonne). Comment garantir que cela ne se reproduise pas dans le nouveau projet ?
  • Dans le diagnostic comme dans les propositions, il n’est pas fait mention de la dimension Tourisme, pourtant incontournable dans une ville comme Grenoble.
  • Et surtout, l’organisation de la durée de transition et de mise en place des aménagements n’est pas encore claire : qu’est-il prévu afin de conserver un centre-ville attractif ? Peut-on rendre ces travaux attractifs ? Comment accompagner les acteurs économiques dans ce changement ? La réflexion est en cours avec la Métro sur ce point.

De même, nous avons formulé des avis sur le projet secteur par secteur :

Secteur Chenoise :

Nous sommes favorables à la piétonnisation de l’ensemble avec accès places aux Herbes pour les commerces du marché (entrée et sortie) et des rues commerçantes pour les livraisons le matin.

Secteur Grenette :

Ne serait-il pas envisageable de supprimer la circulation place St Claire, Notre Dame, rue Bayard ; ou tout au moins d’en faire des zones de rencontre 20 ou 10km/h ? Le partage de l’espace est actuellement très confus et accidentogène.

Secteur Millet-Béranger :

Attention au le nœud Gambetta / Lafontaine / Berriat, crucial pour réussir une véritable continuité piétonne du plateau du centre ville – Il nous semble nécessaire d’identifier le travail sur les modalités de franchissement de ce noeud.

Secteur Championnet :

Nous sommes favorable à une piétonnisation totale, avec une rue Lakanal incluant la place Championnet piétonnisée. Maintenir de la circulation entre la place et les restaurants n’est pas souhaitable à notre avis, cette place est déjà tellement contrainte par la voiture si on la considère de façades à façades !

Suggestion d’apaiser toute la zone en passant les rues des Bergers, Genissieu, Lakanal, Aubert Dubayet en zones de rencontre (tout le monde circule sur la chaussée) et affirmer cet apaisement en remplaçant les trottoirs par des plates-bandes végétalisées au pied des Rdc surélevés (= vider les trottoirs pour végétaliser à faible cout, supprimer les trop nombreux potelets).

Lors des différents échanges, il a été mentionné une étude réalisée il y a plusieurs années sur la piétonnisation de la rue Thiers (le croisement Alsace Lorraine /Gambetta est plus apaisé que le croisement Berriat / Lafontaine / Gambetta). Cela nous semble intéressant, car une rue Thiers piétonnisée ou tout au moins apaisée pourrait, depuis Victor Hugo, irriguer le quartier Championnet jusqu’à la Caserne de Bonne via le réseau de ruelles apaisées (Phalanstère, Génissieu, Bergers…). D’où venait cette étude, et pourquoi a-t-elle été abandonnée?

Avenue Agutte Sembat :

Lors des travaux sur cet axe, il faudrait rationaliser les réseaux afin de dégager des zones permettant véritablement le plantation d’arbres de généreux développement. L’organisation des réseaux pour permettre la végétalisation, même progressivement, pourrait être un objectif explicite pour tous les travaux de Grenoble en général… ex du cours Berriat entre Gambetta et gare.

Agutte Sembat de Lafontaine à Béranger : y a t’il assez de place pour marquer au sol une séparation vélos et bus ? L’avenue des Martyrs est un exemple de conflit d’usage dangereux entre vélos et bus.

Pour vous exprimer vous aussi sur le projet, vous pouvez rejoindre un Conseil Citoyen Indépendant, une Union de Quartier, ou utiliser les outils de recueil d’expression mis en place par la Métro jusqu’au 07 novembre : http://participation.lametro.fr/project/coeurs-de-ville-coeurs-de-metropole/presentation/presentation-et-suivi-5

Je partage sur ...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+