Budget participatif au Portugal et en Tunisie

La biennale de Grenoble « Villes en transition » 

Regards venus d’ailleurs 

Table ronde vendredi 10 mars musée de Grenoble 

« Demain, tous acteurs de la ville ? » 

Cascais Portugal, Sfax Tunisie sur le budget participatif

CASCAIS – Portugal

Cette ville regroupe 4 communes et compte 210 000 habitants. La Ville de Grenoble s’est largement inspirée de l’expérience de Cascais pour élaborer un des aspects de la participation citoyenne, le budget participatif.

La mairie de Cascais a mis en place le budget participatif en 2011. Des évolutions ont eu lieu depuis. La part du budget municipal d’investissement réservée au budget participatif a augmenté. Il serait actuellement aux environs de 10%. L’objectif est d’atteindre le tiers du budget d’investissement de la ville.

Le processus de participation s’étale sur plusieurs mois.

Il a été mis en place une formation des animateurs du budget participatif.

Neuf séances participatives sur les quatre communes sont organisées.

Les habitants sont répartis en tables rondes. Parmi les différentes propositions de projets, chaque habitant dispose de deux votes correspondant à deux choix.

Avant la votation, il y a un affichage.

Les modalités de vote ont évoluées. Actuellement il est possible de voter par SMS et on line. La sécurisation du vote par SMS et on line se fait par l’intermédiaire de deux codes. Un code projet, un code pour l’habitant.

Il est annoncé au moment du vote, les projets qui seront réalisés entre deux et trois ans.

En 2016, il y a eu 1 119 participants.

SFAX – Tunisie

La ville n’a aucune expérience politique et citoyenne dans le domaine de la participation citoyenne. Tout est nouveau dans cette initiative. Il n’y a pas encore de cadre légal.

Le Conseil municipal n’est pas composé et élu comme en France. Il y a une Délégation qui a un budget et qui a pris l’initiative de se lancer dans cette démarche participative. Les membres de la Délégation sont majoritairement issus de la société civile.

Une des problématiques urbaines de Sfax est la voirie et l’éclairage dans la médina.

Alors que le taux d’abstentions pour les élections est de l’ordre de 76%, il y a eu un taux de participation beaucoup plus élevé pour le vote des projets du budget participatif.

Il y avait nécessité de trouver des « facilitateurs ». C’est pourquoi il a été organisé des élections de délégués de quartier.

Une formation pour le personnel de la Ville a été mise en place. Les directeurs administratifs, notamment ceux des services des travaux urbains, ont des difficultés à s’approprier cette initiative de la Délégation.

30 projets ont été proposés et votés par les habitants. La Délégation n’avait prévu le financement d’investissement que pour 25 projets. Le Conseil a rajouté une enveloppe budgétaire pour les 5 projets supplémentaires.

Budget : 1 million et demi d’euros.

230 000 habitants.

2 000 participants au budget participatif.

Une dynamique participative très riche. A poursuivre.

Un enjeu : trouver un cadre juridique pour la prochaine Délégation.

Communication du CCI-F Le Verderet sur les places – Vide grenier de l’Abbaye-Jouhaux – marché de Noël de Teisseire Malherbe

Le Conseil Citoyen Indépendant Le Verderet, englobe un large territoire composé des quartiers Abbaye, Châtelet, Jouhaux, Bajatière, Teisseire, Malherbe.

Dans ces divers quartiers, un grand nombre d’habitants entretiennent entre eux des relations depuis longtemps.

Cette fréquentation est liée à une utilisation commune des espaces commerciaux, des marchés, des clubs sportifs, des parcs…

Certaines associations socio-culturelles, les Maisons Des Habitants…proposent des activités, des évènements, qui permettent des liens entre ces quartiers, comme par exemple entre La Bajatière et l’Abbaye, entre l’Abbaye et Jouhaux, entre Teisseire et Malherbe…

Les habitants ont une connaissance élargie, un usage familier de certains lieux, de ce territoire.

Selon l’âge des habitants, la pratique et le mode de circulation entre ses quartiers sont divers. Cependant cela est facilité par une distance peu importante entre ces quartiers, des possibilités de déplacement à pied, la ligne de bus C5 entre Teisseire Malherbe et l’Abbaye, et le C4 entre Teisseire Malherbe et La Bajatière.

Au dernier trimestre 2016, nous avons participé à deux manifestations, l’une sur la place du marché de la Commune à l’Abbaye, l’autre sur la place Allende à Teisseire-Malherbe.

Le 10 septembre 2016, sur la place du marché de l’Abbaye, le vide grenier regroupait des habitants, des stands de diverses associations du quartier. La tenue du stand du Conseil Citoyen a permis de mieux nous faire connaître, de présenter les actions que nous avons réalisées et nos projets pour l’année 2017. Nous avons été sollicités par une association pour contribuer à la réalisation d’une plaquette pour les parents de jeunes enfants, projet qui correspondait à un besoin, qui avait été étudié quelques années auparavant et qui n’avait pu aboutir. Notre Conseil Citoyen a décidé de répondre à cette demande, en associant les partenaires du territoire.

Le 9 décembre 2016, nous avons tenu un stand au marché de Noël de Teisseire Malherbe sur la place Allende. Etaient présents des exposants, des collectifs et des associations, le Comité d’Animation Teisseire-Malherbe, le Maison de l’Enfance Teisseire-Malherbe, l’Union de Quartier Malherbe, les jeunes de la Chaufferie, Histoires de…, les Scouts de France…

Nous avons eu beaucoup de passages. Après nous être présentés, nous avons proposé aux personnes de répondre au questionnaire que nous avons rédigé avec des partenaires, l’Union de Quartier Exposition Bajatière, l’Association Claude Genin pour tous…, destiné aux clients du marché de l’Abbaye.

Une de nos actions pour l’année 2017 est de recueillir les avis des clients et des vendeurs, dans le cadre d’une co-construction qui sera mise en place par la Ville au premier trimestre 2017.

Cela nous a permis de tester le contenu du questionnaire clients et d’y apporter des modifications pour les permanences prévues avec nos partenaires le vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 janvier.

La présence de notre Conseil Citoyen Indépendant Le Verderet lors de ce type de manifestations, nous permet de mieux connaître les différentes réalités des quartiers et de partir des besoins exprimés par les habitants pour entreprendre nos actions.

Pour l’année 2017, réaliser une plaquette pour les parents de jeunes enfants, communiquer largement et apporter des améliorations à notre action sur la place de la Commune, le marché de l’Abbaye et le nouveau quartier Abbaye-Châtelet.

Compte rendu de la « Rencontre autour du conte »

Objectifs :

Faire connaître le Conseil Citoyen Indépendant Le Verderet.
Proposer aux habitants des quartiers de l’Abbaye, Châtelet, Jouhaux, Teisseire, Malherbe, Bajatière, de tous les âges, des enfants aux personnes âgées, de se rencontrer, avec l’oralité et le conte comme supports.
Faire l’expérience que chacun, enfant, adulte, peut prendre la parole, en racontant aux autres, une histoire.
Partager un moment agréable, un moment de convivialité.

Démarche :

Nous avons rencontré différentes associations, structures, qui sont en lien avec des adultes, des enfants, des personnes âgées. Nous leur avons proposé de s’engager à participer sur la période d’avril, mai, à quatre séances d’un atelier conte avec un conteur professionnel, Pacos.

Nous avons associé à notre action l’Orange bleue, association de conteurs amateurs de Teisseire, l’Union de quartier Teisseire et l’Union de quartier Exposition Bajatière.

Continuer la lecture de « Compte rendu de la « Rencontre autour du conte » »

Question au conseil municipal du 23 mai 2016 sur les déplacements

Le CCI-F Le Verderet a posé une question sur les déplacements au Conseil Municipal du 23 Mai 2016 :

Monsieur le Maire,
43 des 49 communes de la Métropole-Alpes dont Grenoble ont adopté la limitation à 30Km/h comme étant la nouvelle référence. En tant qu’automobilistes, piétons, cyclistes et parents nous saluons cette initiative prise par la ville et les communes voisines volontaires.
Nous manquons de recul aujourd’hui pour faire un premier bilan en termes de réduction d’accident, de vitesse, de temps de parcours, de pollution et de bruit, mais nous espérons vivement que la Métropole partagera d’ici la fin de l’année des résultats et statistiques permettant de mesurer l’impact de cette initiative.

Continuer la lecture de « Question au conseil municipal du 23 mai 2016 sur les déplacements »