Budget participatif au Portugal et en Tunisie

La biennale de Grenoble « Villes en transition » 

Regards venus d’ailleurs 

Table ronde vendredi 10 mars musée de Grenoble 

« Demain, tous acteurs de la ville ? » 

Cascais Portugal, Sfax Tunisie sur le budget participatif

CASCAIS – Portugal

Cette ville regroupe 4 communes et compte 210 000 habitants. La Ville de Grenoble s’est largement inspirée de l’expérience de Cascais pour élaborer un des aspects de la participation citoyenne, le budget participatif.

La mairie de Cascais a mis en place le budget participatif en 2011. Des évolutions ont eu lieu depuis. La part du budget municipal d’investissement réservée au budget participatif a augmenté. Il serait actuellement aux environs de 10%. L’objectif est d’atteindre le tiers du budget d’investissement de la ville.

Le processus de participation s’étale sur plusieurs mois.

Il a été mis en place une formation des animateurs du budget participatif.

Neuf séances participatives sur les quatre communes sont organisées.

Les habitants sont répartis en tables rondes. Parmi les différentes propositions de projets, chaque habitant dispose de deux votes correspondant à deux choix.

Avant la votation, il y a un affichage.

Les modalités de vote ont évoluées. Actuellement il est possible de voter par SMS et on line. La sécurisation du vote par SMS et on line se fait par l’intermédiaire de deux codes. Un code projet, un code pour l’habitant.

Il est annoncé au moment du vote, les projets qui seront réalisés entre deux et trois ans.

En 2016, il y a eu 1 119 participants.

SFAX – Tunisie

La ville n’a aucune expérience politique et citoyenne dans le domaine de la participation citoyenne. Tout est nouveau dans cette initiative. Il n’y a pas encore de cadre légal.

Le Conseil municipal n’est pas composé et élu comme en France. Il y a une Délégation qui a un budget et qui a pris l’initiative de se lancer dans cette démarche participative. Les membres de la Délégation sont majoritairement issus de la société civile.

Une des problématiques urbaines de Sfax est la voirie et l’éclairage dans la médina.

Alors que le taux d’abstentions pour les élections est de l’ordre de 76%, il y a eu un taux de participation beaucoup plus élevé pour le vote des projets du budget participatif.

Il y avait nécessité de trouver des « facilitateurs ». C’est pourquoi il a été organisé des élections de délégués de quartier.

Une formation pour le personnel de la Ville a été mise en place. Les directeurs administratifs, notamment ceux des services des travaux urbains, ont des difficultés à s’approprier cette initiative de la Délégation.

30 projets ont été proposés et votés par les habitants. La Délégation n’avait prévu le financement d’investissement que pour 25 projets. Le Conseil a rajouté une enveloppe budgétaire pour les 5 projets supplémentaires.

Budget : 1 million et demi d’euros.

230 000 habitants.

2 000 participants au budget participatif.

Une dynamique participative très riche. A poursuivre.

Un enjeu : trouver un cadre juridique pour la prochaine Délégation.