24 février 2024

Question orale du Conseil Citoyen Indépendant – secteur 2

Au Conseil municipal du 25 septembre 2023

Monsieur le Maire,

Tout au long de cet été de canicule, beaucoup d’interrogations ont été exprimées par les habitants sur les défauts d’accès à l’eau et à la fraîcheur à Grenoble : fontaines, bassins, brumisateurs, bornes-fontaines, arbres et végétalisations…

Dans le même registre des besoins essentiels, pour toute l’année cette fois-ci, une autre question tout aussi importante se pose aussi aux Grenoblois : pourquoi y a-t-il aussi peu de sanitaires publics en service à Grenoble ?

D’après la carte des toilettes publiques publiée sur le site internet de la Ville Toilettes publiques – Grenoble.fr il y a environ 56 sanitaires publics à Grenoble :
• 19 à l’Ouest, en secteur 1 ;
• 21 à l’Est-centre-ville, en secteur 2 ;
• 16 dans les quartiers Sud, dans les 4 autres secteurs de la Ville (38100).

Une grande partie de ces sanitaires publics « sont dans un état vieillissant, consommateurs en eau, coûteux en maintenance, voire hors-service » selon votre dossier de presse du 9 juin.

Ainsi de nombreuses toilettes sont inaccessibles. Dans le secteur 2, on dénombre par exemple celles de la gare de départ du téléphérique, du Jardin de ville, du square Docteur- Martin ou de Hoche.

Et ce ne sont pas les quelques nouvelles toilettes sèches supplémentaires installées ces dernières années dans les parcs, inutilisables, qui permettent de satisfaire pleinement les besoins exprimés par les habitants et visiteurs.

Ces constats nous amènent à vous poser les questions suivantes pour résorber cette situation :
➢ Quels sont les moyens financiers et humains actuellement alloués par la Ville chaque année en fonctionnement et en investissement pour l’entretien, la rénovation et la création des sanitaires publics ?

➢ Est-il prévu par votre municipalité la mise en place d’un plan pluriannuel de remise en service et de création de toilettes publiques en nombre suffisant, pour quel montant annuel et sur quelle durée ?

Tous les publics sont demandeurs et concernés par la mise à disposition de ce service public, indispensable pour éviter l’inconfort individuel et empêcher l’insalubrité publique, notamment pour les riverains de sanitaires sauvages.

L’image de Grenoble ne pourra qu’en être améliorée pour ses visiteurs et ses habitants.

A Grenoble, le 15 septembre 2023, le CCI du secteur2

Je partage sur ...Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on google
Google