18 avril 2024

Question du Conseil Citoyen Indépendant du secteur 6 au Maire de Grenoble

Question du Conseil Citoyen Indépendant du secteur 6 au Maire de Grenoble

Monsieur le Maire de Grenoble Mesdames et Messieurs les conseillères municipales et conseillers municipaux.

Pour cette question orale, le Conseil Citoyen Indépendant du secteur 6 a choisi de vous questionner sur le bien-être des habitants au regard des enjeux de prévention de la violence.

Nous avons conscience que notre secteur fait l’objet d’un vaste projet de rénovation urbaine qui vise notamment à que la Villeneuve devienne le premier écoquartier populaire.

Parmi les 20 engagements du référentiel écoquartier, la ville s’engage à

-mettre en œuvre lees conditions du vivre ensemble et de la solidarité (engagement n°7)

-Mettre en œuvre un urbanisme favorable à la santé pour assurer un cadre de vie sur et sain (engagement n°8)

-Mettre en œuvre une qualité de cadre de vie qui concilie intensité, bien vivre ensemble et qualité de l’environnement (engagement n°9)

Pourtant, malgré les nombreuses initiatives menées par les habitants-es et les associations, notre secteur est encore trop régulièrement marqué par des épisodes de violence.

Au début de l’année 2024, l’agression d’une salariée, médiatrice culturelle du café Barathym dans le Patio résultat d’un harcélement sexiste de la part d’un groupe de personne. Cette situation a provoqué d’émotion et une indignation générale chez les habitants, collègues et usagers qui manifestent un sentiment de solidarité pour accompagner la victime dans la défense de ses droits.

Nous rappelons pourtant que nous voulons une ville exempte de violence -physique, psychologique, verbale, matérielle ou symbolique- notamment contre les femmes dans la sphère publique ainsi que privée, qui garantisse la sécurité d’utilisation et de jouissance des espaces publics et des biens communs et assure la liberté de circulation. Une VILLE où la peur ne soit pas une limite à leurs libertés. Une VILLE qui garantisse le droit des femmes de prendre les décisions relatives à leur propre corps. (extrait du manifeste pour le droit à la ville des femmes).

En tant que pilote de la politique locale de prévention de la délinquance, le maire est responsable de l’animation de cette politique et de la coordination de sa mise en oeuvre. Nous trouvons que les instances tel que le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance doivent mieux prendre en compte les avis des citoyens et soutenir les initiatives portées par les habitants et les associations locales.

En effet, tout au long de l’année, les habitants mènent de nombreuses initiatives pour batir un territoire de paix comme par exemple la prévention des incendies en partenariat avec les pompiers, des actions de sensibilisation menées dans les bas d’immeuble à travers par exemple des ateliers peintures, des groupes de parole pour une communication non violente et bien-sur la quinzaine de la non violence avec le Tram de la Paix qui circule entre les quartiers.

Mais, malgré l’engagement des habitants et des associations, ces actions sont insuffisantes et nous trouvons qu’elles ne bénéficient pas toujours du soutien et de la reconnaissance qu’elles méritent.

Comme le recommande l’agenda des villes de cohabitation et de paix, des politiques doivent être mis en œuvre pour agir sur les causes qui génèrent les violences.

Nous savons que dans notre secteur que la pauvreté et l’absence de perspectives peuvent provoquer un sentiment d’exclusion et de ressentiment qui dégénèrent parfois (mais pas toujours) en de multiples formes de violence.

  • Quel est le message que vous souhaitez adresser aux personnes qui sont victimes mais également aux auteurs des violences ? Quelles sont les politiques que vous pouvez mettre en œuvre pour agir sur les causes des violences ?
  • Est ce que les nouveaux médiateurs sociaux que vous avez mis en place vont intervenir dans notre secteur et si des actions de prévention peuvent être menés avec les habitants et associations impliquées ?
  • Enfin pouvez vous nous nous dire également, Monsieur le Maire, en tant que coordinateur du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, comment vous pouvez améliorer la coordination des actions portées par la ville et cellees portées par les habitants et associations ?

Nous vous remercions, Monsieur le Maire, de vos réponses et des initiatives que vous allez prendre, et nous espérons tous que toutes ces actions conjuguées vont permettre de bâtir un territoire qui concilie bien vivre ensemble et qualité de l’environnement pour que Grenoble devienne un territoire de paix.

Je partage sur ...Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on google
Google